Volume 8, numéro 1, 2009

Colloque du 30 avril 2009

Perspectives de la relève et des technologies en géomatique

Ce colloque très spécial, organisé en collaboration avec le département de géographie de l’université de Montréal, a porté sur les nouvelles technologies, le marché de la géomatique et la formation, la recherche et le développement.

Les technologies évoluent à très grands pas. On a vu au cours des dernières années, l’émergence du GPS, des technologies portables et du logiciel libre. Le développement d’applications en géomatique basées sur des logiciels « Open Source » est une véritable révolution et un phénomène qui va prendre de l’ampleur au cours des prochaines années.

De nombreuses conférences ont porté sur le logiciel libre. Dr. Thierry Badard a bien défini les notions de logiciels libres et propriétaires et présenté la nature des licences, des acteurs et de l’offre logicielle en géomatique. Les conférenciers suivants ont dressé un aperçu des divers logiciels et présenté divers exemples d’utilisation du logiciel libre dans le milieu municipal.

Plusieurs présentations ont montré que la cohabitation du logiciel libre et du logiciel propriétaire est non seulement possible mais dans bien des cas très souhaitables. Un équilibre s’établit peu à peu entre ces deux types de logiciels.

En conférence du midi, Dr. Badard a présenté un historique de l’Open Source Geospatial Fondation mieux connu sous (OSGéo) qui a depuis 2008 une section québécoise. Les participants ont pu se familiariser avec les objectifs poursuivis et les activités de cette fondation.

La géomatique 3D a été bien présente au colloque avec des utilisations de technologies basées sur les modèles numériques de terrain, de levés par balayage laser à haute densité, de levés d’arpentage avec CAD. On trouve de plus en plus d’applications 3D que ce soit pour la gestion du territoire ou la gestion et le suivi par caméras de surveillance. La représentation tridimensionnelle permet de faciliter la compréhension et l’analyse des phénomènes.

Le Québec demeure un chef de file au plan de la formation, de la recherche et du développement. Il s’est taillé une place envieuse au plan national et international grâce à l’excellence de ses centres et de ses chaires de recherche. Les Dr. Codja, Chisman et Roche ont dressé un portrait extrêmement intéressant de l’état de la recherche et de la formation en géomatique au Québec. Le recrutement d’étudiants, le financement et la coopération constituent toutefois des défis importants à relever pour l’avenir afin de maintenir ce niveau d’excellence.

La configuration des lieux a fait que le salon des exposants occupait une place centrale dans le colloque. Cela a favorisé le réseautage et les échanges entre les participants dans une atmosphère très conviviale.

Le colloque s’est terminé par le cocktail et la remise de nombreux prix de présence au grand plaisir des participants.

Mot du président

Chers membres,

Nous arrivons au terme de la première moitié de 2009 et il semble que le climat morose, qui frappe actuellement l’économie mondial, ne vous aura pas trop affecté : d’une part notre membership à continué de croître et d’autre part vous avez été nombreux (près de 160 personnes) à vous présenter au Département de Géographie de l’Université de Montréal, le 30 avril dernier, pour participer à notre premier colloque de 2009 qui a traité de « Perspectives de la relève et des technologies en géomatique ». D’abord prévu dans les locaux de l’UQÀM sur la rue Sainte-Catherine à Montréal, nous avons dû changer de site à cause de la grève des professeurs de cette université. Pour cela nous devons d’ailleurs une fière chandelle au docteur François Cavayas du Département de Géographie de l’Université de Montréal et à toute son équipe très dévouée pour nous avoir reçu, à pied levé et à 3 semaines de l’événement, dans ses murs. Merci beaucoup M. Cavayas.

Le colloque d’automne

Le moment est maintenant venu pour nous de préparer le prochain colloque qui se tiendra le 29 septembre prochain, dans le Pavillon Alphonse- Desjardins de l’Université Laval à Québec. Ce colloque, organisé conjointement avec le Ministère de la sécurité publique du Québec et le Département des sciences géomatiques de l’Université Laval, regroupera les principaux acteurs impliqués au niveau de la planification et du déploiement des mesures d’urgence. Il s’agit certes d’un événement à ne pas manquer et je vous invite à ajouter dès maintenant cette date à votre agenda.

La bourse 2008

Cette année encore, l’AGMQ s’associe à une université pour l’octroi d’une bourse destinée à encourager la relève en géomatique. La bourse sera décernée, lors du colloque du 29 septembre, à un étudiant de l’Université Laval, conjointement avec l’Université Laval. La bourse totalisera 2 000$, 1 000$ de l’AGMQ et 1 000$ de l’institution.

Marc Bélair,
président